Mal de société: la respiration bloquée


La respiration complète et naturelle se fait automatiquement dès qu’on naît. Elle est fluide, entière et régulière. Le ventre se gonfle à l’inspiration et la poitrine suit. Toutefois, plus on vieillit, plus les jugements contre nous-mêmes et les autres grandissent, nous avons des opinions, vivons des différences sociales et nous nous modulons pour entrer dans la société. Que répète notre société depuis des décénnies? Qu'on doit être mince pour être en bonne santé et bien paraître... Alors, nous voulons paraître comme les gens le souhaitent, tonique, pas de surplus de poids et bien sûr, qu'il faut avoir honte de notre ventre, donc le retenir de paraître... Cela nous empêche tranquillement de vivre nos émotions et de les gérer, puisque tout est pogné! La respiration suit toutes nos réactions physiques et émotionnelles. Quand on ne se sent pas bien ou stressé, le ventre se contracte et on respire davantage par la poitrine, ce qui nous empêche d’avoir un sentiment de bien-être et de complétude. Les deux tiers de nos bronches se trouvent non pas dans la poitrine, mais dans la partie inférieure des poumons, et le seul moyen d’y accéder est d’utiliser la respiration diaphragmatique dite complète. La respiration est un excellent panneau de signalisation à savoir si on retient une émotion ou on veut la tasser par peur de celle-ci. En utilisant la respiration complète, on se permet de vivre nos émotions avec plus d’aise et de les comprendre pour se libérer de leur emprise. Plus on respire bien, plus on a l’énergie d’accomplir les tâches quotidiennes de la vie et de pouvoir bouger régulièrement. Ça vaut la peine de réapprendre, qu’en dites-vous? Observez votre respiration. Est-elle courte? Rapide? Profonde? Lente? Avez-vous le ventre tendu? Relâché? Est-ce difficile de respirer profondément? Comment faire pour la rétablir? Arrêter de vouloir paraître mince

Il est commun de croire que le ventre deviendra plus gros en respirant de la sorte. Ce n’est pas vrai. Il faut arrêter de penser que le ventre est une partie honteuse chez nous. Que s’il est un peu plus rond, ce n’est pas parfait comme dans les magazines. La société doit réapprendre à voir les ventres comme divers et magnifiques. Fait comme il le faut, cette relaxation subtile n’est presque pas visible de l’extérieur, mais est très apparente à l’intérieur, car elle fait un bien immense. Soyons fièr.e.s de nos formes et de nos mouvements naturels! Vivre ses émotions pleinement

L’humain préhistorique, sous menace de mort, voulait protéger ses organes en contractant les muscles du ventre et créait donc un arrêt de la digestion normale, qui prend beaucoup d’énergie, pour se mobiliser pour l’action. Le problème, c’est qu’on a tendance à vivre dans un mode de vie stressé qui crée la même réaction dans le ventre et nous prive d’oxygène durant toute la journée. Imaginez comment c’est épuisant! En apprenant à respirer à travers les émotions, il est plus facile de les comprendre et de les laisser aller. Votre attitude peut changer d’un revers de main. Si vous prenez le temps de sentir votre corps, d’observer votre respiration, d’ouvrir votre cage thoracique et de prendre des profondes inspirations et expirations, qu’adviendrait-il de votre vie quotidienne, de vos relations, de vos perceptions? Cette constante constriction bloque et diminue votre capacité à être bien avec vous-mêmes. Apprenez à respirer profondément de cette façon, en le faisant tous les matins et le soir avant de vous coucher, vous en retirerez que des bénéfices!

Blogs récents